Avec ses fleurs rouge sang et ardentes, l’anthurium n’ensorcelle pas seulement les oiseaux et les insectes de la forêt tropicale sud-américaine dont il est originaire. Depuis son exportation dans le monde entier, cette beauté exotique est très appréciée en Europe comme plante ornementale et d’intérieur. Avoir un anthurium chez soi c’est bien, et savoir en prendre soin c’est mieux. Comment en prendre soin alors pour qu’il décore la maison avec sa splendeur tout au long de l’année ?

Anthurium : les connaissances de base ne font jamais de mal !

L’anthurium, aussi appelé fleur de flamant en raison de sa forme et de sa couleur, appartient à la famille des arums et est originaire d’Amérique et des îles des Caraïbes. Comme pour la famille des Arums, l’anthurium est caractérisé par des bulbes à fleurs blanches, jaunes à oranges, qui reposent sur une bractéole de couleur voyante. Contrairement à l’hypothèse générale, botaniquement parlant, seul l’épi est réellement la fleur. La bractéole, qui est généralement rouge, blanc ou rose, n’est en fait qu’une feuille de couleur différente. Dans la nature, cela a une fonction protectrice pour la fleur. Elle attire les insectes et les oiseaux pour polliniser la plante. La beauté de l’anthurium et le contraste avec les feuilles vertes font de cette plante un élément idéal pour décorer une pièce d’une maison.

Parmi les différentes sortes d’anthurium, les plus connus sont les hybrides d’Andreanum et de Scherzerianum. Les Andreanum ont de grandes feuilles vert foncé en forme de flèche et les bractées rouges ou blanches les plus courantes avec des bulbes à fleurs jaunes. Les hybrides de Scherzerianum quant à eux ont des bractées principalement rouge vif et se caractérisent par leurs feuilles plus fines et plus longues ornées d’épis de fleurs orange, torsadés en spirale.

L’anthurium et la lumière

Parce que la plante est originaire de la forêt dense, elle n’est pas habituée à la lumière directe du soleil. Néanmoins, elle doit être placée dans un endroit lumineux afin qu’il reçoit beaucoup d’énergie pour la floraison et la formation des feuilles. Par conséquent, les fenêtres où la lumière du soleil n’y pénètre pas directement ou les endroits qui sont protégées par un arbre, par exemple, sont bien adaptés pour l’emplacement de l’anthurium. Même si une lumière trop forte n’est pas avantageuse, l’anthurium ne doit pas être placé dans un coin sombre sinon il formera des feuilles éparses et des tiges longues souvent disgracieuses. Grâce à des tubes fluorescents, qui sont allumés quelques heures par jour, les conditions d’éclairage nécessaires à la croissance idéale de l’anthurium sont assurées même pendant l’hiver sombre.

L’arrosage des anthuriums

Pendant la phase de croissance, au printemps et en été, l’anthurium consomme beaucoup d’eau et doit donc être arrosé très régulièrement. La terre et les racines dans le pot peuvent toujours être humides. Pendant l’hibernation, la plante doit ressentir certaines différences saisonnières pour rester dans son rythme naturel. Il est donc bon de la conserver un ou deux mois dans un endroit lumineux à environ 15 °C et de limiter considérablement l’arrosage. Ce n’est que lorsque la couche supérieure du sol est sèche qu’il faut lui redonner un peu d’eau.

Lorsque l’anthurium se sent bien dans son pot, il pousse littéralement et se multiplie comme si l’univers autour de lui n’était qu’à lui. En très peu de temps, il forme de nouvelles feuilles et tiges de fleurs, ainsi que de nombreuses nouvelles racines. La période idéale pour la division des souches est le printemps, car le soleil et la chaleur offrent aux petites pousses des conditions particulièrement favorables à l’établissement de leur croissance indépendante. Pour le choix d’une partie de la plante à diviser, il faut d’abord que la plante ait plusieurs racines et au moins une feuille. Souvent, la plante indique déjà où il faut se diviser, en faisant pousser un ou plusieurs morceaux d’elle-même dans une partie bien distincte. Cette partie peut être coupée avec précaution à la main ou, en cas d’enchevêtrement important de racines, les ciseaux peuvent vraiment aider. Ensuite, les boutures doivent être implantées dans un jardin ou un endroit lumineux, mais pas directement exposé à la lumière du soleil, et doivent être arrosées avec soin. Toutefois, ces petites pousses ne devraient pas consommer plus d’eau que la plante mère.