Adoxa moschatellina Linné 1753

Noms dans les flores
Cnrs, Coste, Flora helvetica, Fournier :Adoxa moschatellina L..
Autres synonymes en fin de fiche.
Classe : Angiospermes Dicotylédones. Famille : Adoxacées.
Présentation
La Moscatelline ou Adoxe est une plante boréale qui est presque une relique en France, surtout dans le sud. Elle est toutefois exclue de la zone méditerranéenne stricte. Cette plante minuscule et surtout fort discrète dans le sous-bois où elle émerge à peine des feuilles mortes n’est pas fréquente et surtout peu vue..
Noms français : Adoxe, Adoxe musquée, Moscatelline. English : Bulbous Fumitory, Common Moschatel, Five-faced Bishop, Moschatel. Espanol : Adoxa moschatellina. Italiano : Moscatella .

 

Ci-dessous à gauche Réf. 120504-015. À droite, clic sur la première vignette pour agrandir puis lancer ou non le diaporama (play) :

ADOXA

Étymologie :  Étymologie du nom de genre Adoxa.
L’épithète moschatellina qui signifie « musc » ou peut-être « petit musc » semble référer à l’odeur supposée de musc, qui se dégagerait au crépuscule ou/et des feuilles fânées, et que personne de notre siècle ne semble avoir réellement sentie.
En fait, il s’agit de l’ancien nom de la plante donné par Tournefort. Même si l’odeur est faible voire imaginaire, il faut resituer dans le contexte de l’époque où la muscade était une mode (elle faisait littéralement fureur). Plusieurs plantes à l’odeur faible plutôt que musquée doivent leur nom à cet emballement de deux ou trois siècles pour cette épice, consommée alors de toutes sortes de manières.
À noter que le moscatel, du latin tardif moschatellus, est un raisin espagnol, et un vin, censé avoir une odeur de musc lui aussi.

Caractères distinctifs
Adoxa moschatellina se reconnaît à son aspect de plante fragile sortant à peine des feuilles mortes, verdâtre, avec une tête à 5 fleurs (ou 4). Si on ne la cherche pas on peut tout à fait marcher dessus sans la voir.
Les feuilles d’Adoxa moschatellina ressemblent à celles de l’anémone sylvie (Anemone nemorosa) ou à celles d’un corydale, mais elles sont vert jaunâtre et chaque foliole se termine par un mucron ou une pointe..Milieu principal
bois humides.Statut, protection
Aucune protection.Écologie
Bois, lieux frais et ombragés, haies, vergers, rochers, pied des saules têtards.

Étage, altitude
Plaine et montagne, jusqu’à 2000 m.

Répartition
Boréale : presque toute la France sauf plaine méditerranéenne, Corse. Europe, surtout centrale et boréale. Caucase, Inde, Sibérie, Amérique boréale.

Floraison
Précoce, de mars à mai.

Description
Taille 5 à 10 ou 20 cm. Fleur verdâtre. Port dressé.

Type biologique
Géophyte à rhizome.

coste-adoxa-moschatellina


Moscatelline, description complète

Adoxa moschatellina Linné 1753

Plante : vivace de 5 à 10 ou 20 cm, grêle.
Souche : à longs stolons donnant naissance à une colonie éparse.
Pilosité : glabre.
Tige : en réalité le pédoncule de l’inflorescence, qui part directement du rhizome, herbacée, qrêle, simple, dressée, portant 2 « feuilles » qui sont en fait des bractées, opposées, ternées, brièvement pétiolées.
Feuilles : radicales, vert jaune clair, rappelant celles de l’anémone sylvie (Anemone nemorosa), longuement pétiolées, biternées, à lobes obtus.
Inflorescence : tête terminale cubique à 5 fleurs.
Fleurs : verdâtres, un peu musquées, sessiles, celle du sommet à 4, les autres à 5 divisions.
Calice : accrescent, à 2 ou 3 lobes obtus, étalés.
Corolle : en roue, à 4 ou 5 lobes plans.
Étamines : 4 ou 5 mais en apparence 8 à 10, chaque filet étant fendu en 2 branches portant chacune une loge de l’anthère.
Styles : 4 ou 5 en alène.
Fruit : baie globuleuse, blanchâtre ou verdâtre, à 4 ou 5 loges, formant par leur ensemble une petite framboise à saveur dite agréable

Autre synonymie : Adoxa inodora C.B.Clarke, Moschatellina tetragona Moench, Moschatellina fumariifolia Bubani, Moschatellina adoxa All., Moscatella adoxa Scop., Adoxa tuberosa Gray, Adoxa moschata Dulac

Sources bibliographiques
Celles habituellement utilisées pour le site : sources bibliographiques du site Fleurs du Sud
Autres sources : Dictionnaire historique de la langue française en 2 volumes, sous la direction d’Alain Rey, Le Robert, 1992.