Aegilops cylindrica Host 1802

Noms dans les flores
Cnrs, Coste, Flora helvetica, Fournier : Aegilops cylindrica Host.
Autres synonymes en fin de fiche.
Classe : Angiospermes Monotylédones. Famille : Poacées = graminées.
Présentation
L’Égilope cylindrique est, comme les autres aegylops, un des ancêtres du blé. Introduit mais très rare en France, il est source de gros problèmes aux USA où il se mélange au blé sans qu’on puisse l’éliminer, du fait de sa proximité avec lui (sensible aux mêmes pesticides). En outre, par hybridation, il disperse dans la nature les gènes modifés du blé OGM.
Noms français : Égilope cylindrique. English : jointed goatgrass. Espanol : Aegilops cylindrica. Italiano : Cerere cilindrica .

 

Ci-dessous à gauche Réf. 110614-119. À droite, clic sur la première vignette pour agrandir puis lancer ou non le diaporama (play) :

aegilops-cylindrica-egilope-cylindrique

Étymologie : D’après Coste, du grec aïgos « chèvre » et ôps « œil », du fait que les épillets ressembleraient à des yeux de chèvre à cause des longs épiillets qui les entourent.
Cette étymologie apparemment pleine de fantaisie n’est pas reprise par Fournier, qui indique qu’il s’agit de l’ancien nom grec d’une graminée indéterminée, probablement la Folle avoine. Pourtant, l’étymologie donnée par Coste est sans doute proche de la réalité car diverses graminées étaient nommées œil de chèvre.
L’épithète cylindrica décrit correctement l’allure générale de la plante.

Caractères distinctifs
Aegilops cylindrica fait partie des blés (Triticum) à épillets intégrés dans l’axe (encastré dans l’entre-nœud adjacent) et se débitant en articles.
On le distingue d’Aegilops ventricosum à son épi parfaitement cylindrique (et non pas rétréci à chaque épillet) et à ses glumes non ventrues..

Milieu principal
Cultures et décombres.

Statut, protection
Introduit (liste DAISIE).

Écologie
Adventice potentiellement envahissante mais jusqu’à présent très rare en France (RRR dans Fournier).

Étage, altitude
Collines.

Répartition
Méditerranéen oriental : Afrique du Nord, Europe du Sud.

Floraison
Été : juin et juillet.

Description
Taille 20 à 50 cm. Fleur verte. Port dressé.

Type biologique
Annuelle.

 

Égilope cylindrique, description complète
Aegilops cylindrica Host 1802

Plante : annuelle de 20 à 50 cm, en touffe, dressée.
Pilosité : velue.
Racine : fibreuse.
Tiges : grêles, dressées ou ascendantes.
Feuilles : planes, rudes.
Épi : long de 6 à 12 cm, linéaire, cylindrique, fragile, vert ou la fin fauve.
Épillets : 5 à 10, oblongs cylindriques, enfoncés dans l’axe, non imbriqués ni renflés au milieu.
Épillet supérieur : muni de trois arêtes dressées, longues de 5 à 8 cm, scabres dès la base.
Épillets latéraux : à deux arêtes courtes appliquées.
Glumes : non ventrues, à une dent et une arête.
Glumelle : terminée par deux dents et une arête médiane très longue dans l’épillet supérieur

Autre synonymie : Aegilops caudata L., Aegilops cylindrica var. caudata (L.) P.Fourn., Triticum cylindricum (Host) Ces., Pass. & Gibelli, Aegilops subulata Pomel, Aegilops cylindrica var. rumelica Velen., Aegilops cylindrica var. prokhannovii Tzvelev, Aegilops cylindrica var. pauciaristata Eig, Aegilops cylindrica var. longiaristata Lange, Aegilops cylindrica var. fuliginosa Popova, Aegilops cylindrica var. flavescens Popova, Aegilops cylindrica var. ferruginea Popova, Aegilops cylindrica var. brunnea Popova, Aegilops cylindrica var. albescens Popova, Triticum caudatum subsp. cylindricum (Host) Asch. & Graebn., Cylindropyrum cylindricum (Host) Ã. Löve, Aegilops squarrosa var. cylindrica (Host) Mutel, Aegilops caudata subsp. cylindrica (Host) Hegi