Le site Fleurs du Sud vous montre et vous dit tout des fleurs qui poussent dans les lieux de rêve de bien des vacanciers.

« Connaître et faire connaître », telle est ma devise, et c’est dans cet esprit que je développe un tel site. Je vous invite à reprendre le flambeau, à parler du site autour de vous, et à expliquer à d’autres ce que vous avez compris et mémorisé. Il n’y aura jamais trop de pédagogie.
Réf. 110131-049.
Les Ptéridophytes font partie des végétaux supérieurs, à la différence des mousses et des lichens. Le Cheilanthès de Maranta (Notholaena marantae) dresse son élégance dans les parois rocheuses ensoleillées et les éboulis.
notholaena-marantae-cheilanthes-de-maranta

Zone concernée

Les limites choisies, de la mer aux plus hautes crêtes définissant la ligne de partage des eaux, peuvent varier au gré de mes envies et de mes déplacements, ou en fonction d’informations particulières, une espèce à protéger par exemple (comme l’Adonis du printemps ou Adonis vernalis, plutôt en marge de la zone car dans les Causses de l’Aveyron).

La Corse ne fait pas partie de la zone couverte, au moins pour l’instant ; quant au Var et aux Alpes maritimes, ils seront traités ultérieurement.

Espèces concernées

Le site concerne les végétaux dit supérieurs, ceux qu’on voit généralement.

On appelle végétaux supérieurs les plantes vasculaires (qui contiennent donc de la sève) ou plantes à racine, comprenant les Ptéridophytes (Prêles et Fougères) et les Spermaphytes (plantes à graines), constituées des Gymnospermes (Conifères, etc.) et des Angiospermes ou plantes à fleurs.

La classification a changé et elle évolue actuellement mais, quoi qu’il en soit, les champignons, mousses et lichens sont à part et ne seront pas traités dans le cadre du site.

Le site a vocation à être exhaustif. Même si la part belle est faite aux espèces patrimoniales, les espèces communes et les espèces difficiles à déterminer ne seront pas oubliées. Ainsi, une des caractéristiques du site Fleurs du Sud sera sa variété, et le fait que vous y trouverez des espèces qui ne figurent pas ou peu sur internet.

Nomenclature

En botanique il existe diverses nomenclatures aussi est-il nécessaire de préciser à quelle nomenclature on se réfère, et de citer les noms d’auteurs pour chaque espèce.


 

Réf. 110131-076.
Exemple de photo botanique (Pâquerette). Le photographe choisit un spécimen nain pour avoir rosette et fleur. Attention, la plante peut être trois fois plus grande si elle pousse dans un bon sol !
bellis-perennis-paquerette

La nomenclature adoptée est celle en cours de constitution pour la zone concernée, à savoir la nomenclature du Muséum National d’Histoire Naturelle révisée, dans le cadre de l’élaboration d’une flore, par le Conservatoire National de Botanique Méditerranéen.

Noms latins, synonymes et noms français

Chaque plante est appelée de plusieurs façons, entre les noms français et les noms latins de diverses nomenclatures. Outre la fiche principale référencée sous le nom de la nomenclature adoptée assortie de son nom français le plus courant ou le plus judicieux, les autres noms de la plante donneront lieu à autant de fiches simplifiées, conduisant toutes par un lien vers la fiche principale. Ainsi, toute recherche doit pouvoir aboutir.

Fiches-espèces

Chaque fiche d’espèce comporte au moins une photo d’identification, en une vue la plus typique de la plante. La plupart des fiches comportent deux autres types de photos : une galerie de 6 à 20 photos mêlant botanique et esthétique, et éventuellement quelques photos de détermination (si utile).

La fiche propose une présentation, des notes de terrain sur les critères, la description de Coste remise en forme, ainsi que ses synonymes, les noms français et la classification. Les informations complémentaires, de toutes natures, sont publiées à part via des articles, et des liens sur la fiche-espèce y conduisent, de telle sorte que la fiche sert également de sommaire pour l’espèce.

Galeries de photos

Chaque espèce traitée dispose de sa galerie, qu’on peut consulter sur sa fiche ou directement par un menu Galeries. Si les fiches-espèces sont classés par ordre alphabétique, les galeries le sont par familles, permettant ainsi une approche différente.

Des galeries indépendantes permettront en outre de donner la part belle à la photo, et de faire une visite de loisir.

Articles

Divers articles seront publiés, d’un niveau de lecture accessible à tout public, qui aborderont toutes sortes de domaines. Soyez patient, et profitez de la publication progressive pour vous instruire sans effort, en vous abonnant au flux RSS.

Des articles pratiques aborderont des points de détail, les usages médicinaux des plantes ou encore la cuisine, des considérations sur la protection, des conseils pour la photo de fleurs.


 

Réf. 110131-085.
Exemple de fleur du moment : un 31 janvier, une fleur commune mais précoce, le Bec de grue (Erodium cicutarium).
erodium-cicutarium-bec-de-grue

Plusieurs rubriques (Fleur du moment) permettront de publier régulièrement des photos d’espèces en fleur au moment de la publication, offrant à tous ceux qui n’habitent pas sur place la joie de suivre l’évolution de la floraison.

Divers articles détailleront la détermination : conseils, dictionnaire de botanique ainsi que, de temps à autre, des clés de détermination de terrain, réalisées selon des critères modernes et simples. Ces clés ne remplacent pas les clés botaniques mais les complètent, ou sont d’usage plus aisé.

Des articles de vulgarisation feront le point sur la classification, présenteront les derniers travaux scientifiques et expliqueront les diverses notions botaniques, du niveau lycée au niveau Master.

Participation

La manière la plus simple de participer est de laisser un commentaire.

Les commentaires sont la récompense de l’auteur. Ils vous permettent de le féliciter ou non, d’apporter d’autres informations, et pourquoi pas, de contester une détermination. Si tel est le cas, merci de préciser à quel titre vous intervenez, et de donner des arguments solides. Vous pouvez également le faire par mail.

Merci de votre visite !