La fleur de lotus se présente et s’imprime presque partout.  Elle se trouve notamment dans les salons de thé, les clubs de yoga, dans les centres de bien-être, etc. Certaines personnes en font même un tatouage sur le corps. Quelle est la véritable exploitation de la fleur de lotus ? D’une certaine manière, elle est synonyme de thé, de yoga et de hippie. Mais d’où vient ce mouvement, qui vient de devenir une tendance en Europe ?

La Fleur de lotus : de quoi s’agit-il ?

Le lotus est une plante aquatique qui pousse dans les marécages. Cette fleur est formée de quelques couches de pétales centrées autour d’un cœur. Il existe une certaines variétés de cette plante comme le lotus bleu ou le rose. Contrairement à ce que vous pensez, elles diffèrent des diverses espèces de nénuphars ou Nymphaeaceae.  D’un point de vue botanique, il est faux de décrire les deux comme une seule et même chose. Cependant, en raison de leurs caractéristiques similaires, les deux sont souvent combinés dans le sens du lotus. Ces propriétés comprennent, par exemple, sa croissance en tant que plante aquatique avec des fleurs et des feuilles flottantes. Son comportement de jour comme de nuit et son aspect visuel sont autant semblable. Les similitudes entre les deux plantes leur ont permis d’acquérir des significations identiques dans différentes cultures, dans différents endroits du monde. La signification de la fleur de lotus est classée, selon les catégories de famille de plantes, de région d’origine et de religion. Les différences entre les familles de plantes peuvent aussi être faites simplement, par exemple les espèces de nénuphars n’ont pas le fameux effet lotus. Si vous arrosez les deux plantes avec de l’eau à titre de comparaison, vous verrez la différence. Le nénuphar se mouillerait comme la plupart des plantes. En revanche, l’eau roule simplement sur les fleurs et les feuilles de la fleur de lotus en gouttes.

La fleur de lotus en orient et en occident

Elle possède une histoire à travers les continents et une signification cohérente ainsi que sacrée chez d’autres. Dans le point de vue hindou, Brahma, le dieu de la création, du temps et des mouvements de l’univers est « né » ou a émergé de la fleur de lotus. Il s’agit de l’un des principaux dieux de la mythologie hindoue et donc le pionnier de la signification du lotus.
En ce qui concerne la signification des fleurs, les grands mots sont parfois employés en raison de son origine sacré. Ainsi, la fleur représente l’infinité du temps et donc de la vie, synonyme de paix, d’équilibre et de pureté. La fleur de lotus doit son deuxième nom « fleur de vie » à sa signification en tant que symbole du cycle de la vie. Sur la base d’un comportement de la plante, la métaphore de la fleur et du cycle éternel de la mort et de renaissance a été créée. Quant au lotus américain est une sous-espèce du vrai lotus avec la région d’origine en Amérique du Nord. Elle est généralement de couleur blanche ou jaune et était cultivée par les peuples indigènes comme plante alimentaire. Le lotus possède des tiges et des rhizomes (racines) comestibles qui ont non seulement une valeur nutritionnelle mais aussi des effets médicinaux. Ici, la fleur de lotus est devenue importante en tant que denrée alimentaire.

Le lotus indien dans le bouddhisme

Le lotus indien, également une sous-espèce du vrai lotus, est probablement la forme la plus connue. Ainsi, la plupart des amoureux de cette fleur se référeraient à celui-ci. Il est également considéré comme le plus important. Dans le bouddhisme, elle est souvent décrite comme un symbole de calme, de pureté et d’équilibre.

Comparable à l’hindouisme, la fleur de lotus est sacrée dans le bouddhisme car elle représente le lieu de naissance de Bouddha. En tant que signe du prophète, le symbole de la fleur représente ce personnage lui-même. Elle symbolisait la victoire sur la dépendance des choses matérielles, l’absence d’aspirations et de désirs mondains. D’ailleurs, elle était synonyme de la conscience absolue de soi-même, l’égale compassion et l’amour pour toutes choses, la puissance créatrice, la fidélité et l’illumination elle-même. Cela est notamment dû au fait que les fleurs et les feuilles se distinguent de manière frappante de leur environnement. Alors que la plante pousse dans des étangs, des piscines et des cours d’eau boueux et « sales ». La surface du lotus fait en sorte que ni l’eau ni la saleté ne puissent y adhérer. Grâce à leur effet protecteur, elle conserve son aspect brillant et pur.

Le lotus bleu » dans l’Égypte ancienne

Le lotus bleu est considéré comme une plante médicinale grâce à ces multiples bienfaits. D’ailleurs, elles sont utilisées pour soigner certaines maladies, en plus elle se trouve être comestible. Sa particularité réside dans son comportement est sa réaction au jour et à la nuit. Si la plante est déjà mature, les grandes fleurs flottent pendant la journée, ouvertes à la surface de l’eau. À la fin de la journée, ils se referment complètement en forme de bourgeon et plongent légèrement sous la surface. Tout comme le nénuphar, également connu sous le nom de lotus bleu, qui était vénéré dans l’Égypte ancienne. La fleur de lotus représentait le sens du cycle de la mort et de la réincarnation. En raison de leur « disparition » nocturne et de leur « retour » quotidien, les anciens Égyptiens en ont fait un symbole de l’ascension dans le ciel étoilé.