Alliaria petiolata (M. Bieb.) Cavara & Grande

Noms dans les flores
Coste : Sisymbrium alliaria Scop. Fournier : Alliaria officinalis Andrz. Flora helvetica : Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grande Téla : Alliaria petiolata (M.Bieb.) Cavara & Grande
Autres synonymes en fin de fiche.
Présentation
L’alliaire ou herbe à l’ail est présente partout en France sauf en altitude. Elle est bien connue, ne serait-ce qu’à cause de son odeur d’ail, et parce qu’elle est grande, facile à reconnaître (variable, elle peut être assez petite)..
Noms français et famille
Alliaire, Alliaire officinale, Alliaire pétiolée, Herbe aux aulx .
Famille des Brassicacées = crucifères.
Angiospermes Dicotylédones.

 

Ci-dessous à gauche Réf. 12-111-34. À droite, clic sur la première vignette pour agrandir puis lancer ou non le diaporama (play) :

alliaria-petiolata-alliaire

Malgré son odeur d’ail, l’alliaire n’est habituellement pas mangée, sauf pour agrémenter une salade (il faut aimer…). Ses graines ont servi à faire un succédané de moutarde. En tisane, elle est diurétique, vertu aujourd’hui sans intérêt. Quant à ses autres propriétés supposées, elles restent à démontrer (contre l’asthme, les rhumatismes…)

 

alliaria
110325-206…

 alliaria

110325-196…

 alliaria

110325-040…

 alliaria

110325-033…

 alliaria

110325-028…

Étymologie : Nom donné à cause de l’odeur d’ail de la plante d’une part, et de ses feuilles pétiolées d’autre part. À noter que le latin Allium est sans doute issu d’un terme italique qui désignait simplement une plante à bulbe, sans référence à son odeur

Caractères distinctifs
Ne peut être confondue avec aucune autre, même les sisymbrium, à cause de sa taille (moins variable que les sisymbrium dont certains peuvent être nains), de ses fleurs blanches grandes et surtout de son odeur d’ail et de ses feuilles en cœur, crénelées et pétiolées.Milieu principal
Lieux frais et ombragés.Statut, protection
Aucune protection.Écologie
Plus ou moins rudérale : ourlets internes médioeuropéens, eutrophiles, mésohydriques.

Étage, altitude
Jusqu’à 1000 m environ.

Répartition
Eurasiatique : toute la France, toute l’Europe, Asie occidentale jusqu’à l’Inde.

Floraison
De début avril à fin juin.

Description
Taille 30 cm à 1 m. Fleur blanche. Port dressé.

Type biologique
bisannuel (hémicryptophytes bisannuels).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Brassicaceae
Genre : Alliaria.

Description de Coste (tome 1, taxon n° 200)
Sisymbrium alliaria Scop.

Plante : bisannuelle, à odeur d’ail, de 40 à 80 cm.
Tige : dressée, robuste.
Pilosité : velue hérissée à la base.
Feuilles : à peu près glabres, larges, pétiolées, les inférieures en rein, crénelées, les supérieures ovales en coeur, acuminées, grossièrement dentées.
Fleurs : blanches, assez grandes, grappe fructifère longue, à pédicelles courts, étalés dressés.
Fruit : siliques ascendantes, subtétragones, raides, bosselées ; valves à 3 nervures ; graines oblongues-cylindriques, fortement striées en long, brunâtres, sur 1 rang

Autre synonymie : Alliaria officinalis Andrz. ex M. Bieb., Alliaria matthioli Rupr., Alliaria alboi Sennen, Sisymbrium truncatum Dulac, Sisymbrium alliaria (L.) Scop., Hesperis alliaria (L.) Lam., Erysimum cordifolium Stokes, Erysimum alliaria L., Erysimum alliaceum Salisb., Crucifera alliaria (L.) E.H.L. Krause, Arabis petiolata M.Bieb., Arabis alliaria (L.) Bernh.

 

 

Sources bibliographiques
Celles habituellement utilisées pour le site : sources bibliographiques du site Fleurs du Sud.