Tandis que le feuillage des arbres à l’extérieur vire au doré, au rouge et au brun avant de tomber lentement au sol, les plantes en pot sur le balcon et la terrasse demandent votre attention. Avec l’arrivée de l’automne, le temps est venu de préparer les plantes du balcon pour l’hiver. Elles pourront ainsi refleurir pleinement l’année prochaine. Voici cinq conseils pour aider vos plantes à survivre à l’hiver.

1. Enlever le vieux feuillage

À cause du manque de soleil et de la température basse, les plantes ont moins d’énergie en hiver. Il est conseillé d’enlever les fleurs et le feuillage flétris avant qu’ils ne privent les jeunes pousses de leurs éléments nutritifs.

Il ne faut pourtant pas confondre cette opération avec la taille. Cette dernière est effectuée par les jardiniers pour rajeunir la plante, pour augmenter le rendement ou la floraison ou pour garder la plante saine tout simplement. Une telle coupe dans le bois n’est effectuée qu’au printemps pour les fleurs tardives. Pour les fleurs précoces, elle est effectuée directement après la fin de la floraison.

2. Éliminer les parasites

Tout au long de l’année, vous devez rester à l’affût des pucerons, des escargots et des acariens. Cependant, il n’est pas toujours possible d’éviter que certains ravageurs ne s’attaquent à vos plantes. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire de débarrasser complètement la plante des parasites. Dans une certaine mesure, les plantes peuvent se débrouiller seules et peuvent aussi se défendre.

En hiver, cependant, l’énergie nécessaire à de tels défis fait défaut. Avant que les températures ne descendent en dessous de 10 degrés, vous pouvez débarrasser vos plantes des indésirables. C’est particulièrement vrai s’il ne s’agit pas d’une plante résistante à l’hiver et qu’il faut la mettre à l’intérieur. Une fois vos plantes rentrées en effet, les insectes pourront facilement se propager sur d’autres plantes. Vous n’êtes pas obligé de recourir à des produits chimiques pour les éradiquer. Utilisez simplement des astuces naturelles, mais efficaces.

3. Mettre les plantes à l’abri du froid

En hiver, il fait trop froid pour de nombreuses plantes en pot. Les botanistes font la distinction entre les plantes rustiques et non rustiques. Ces dernières sont généralement des plantes plus sensibles qui sont originaires de climats plus chauds. Il est essentiel qu’elles soient mises à l’abri avant les premières gelées nocturnes. Si possible, cherchez un endroit frais dans la cave, le jardin d’hiver ou sous l’escalier. Mais en même temps, certaines plantes, les espèces méditerranéennes en particulier, ont besoin d’un endroit lumineux, de préférence ensoleillé.

Écourtez autant que possible la période d’hibernation de vos plantes. Ne les rentrez pas trop tôt et n’attendez pas que le froid soit totalement parti avant de les sortir.

4. Protéger les plantes rustiques

Les plantes rustiques ne supportent également pas le froid, au-delà d’une certaine température. Elles ne tolèrent le gel que légèrement. Il est donc conseillé de les protéger par précaution. Placez les pots dans un endroit protégé du vent,  près d’un mur de la maison, pour profiter de la chaleur qui en émane. Placez des blocs de bois ou une planche de polystyrène sous le pot pour protéger les racines du gel. Vous pouvez couvrir la terre avec une couche de paillis de brindilles, de feuilles sèches ou d’écorce. Les pots pourront être recouverts d’une toile de jute, d’un cache-pot en raphia ou d’un feutre de laine.

5. Arroser

Que les plantes passent l’hiver à l’intérieur ou à l’extérieur, dans la cave ou sur le balcon, elles ont besoin d’eau pour survivre. Elles ont cependant besoin de beaucoup moins d’eau que d’habitude. Dans la plupart des cas, il suffit de les arroser seulement toutes les deux ou trois semaines. Attendez toutefois qu’il ne gèle pas, sinon l’eau pourrait geler et endommager les racines.