Avoir un jardin à la maison est définitivement un bon endroit pour se détendre : un dîner, une soirée ou plus simplement une pause entourée d’une pelouse bien entretenue est la façon la plus relaxante de se réconcilier avec le monde après une journée de travail. Il faut cependant faire un effort constant pour qu’il reste sain, confortable et agréable à l’œil : voici donc quelques conseils pour l’entretien de votre coin vert.

Le choix de la tondeuse à gazon

Lorsque vous achetez une tondeuse à gazon, vous devez d’abord évaluer vos besoins : commencer par le type de tondeuse est un bon début.

Si, par exemple, vous avez affaire à une tondeuse dont la hauteur est d’environ 3,5 cm, vous savez déjà que la tondeuse de référence devra monter une lame rotative. Ces types de tondeuses sont les plus maniables, très faciles à utiliser et surtout bon marché. Ils sont disponibles avec une alimentation électrique et un moteur à combustion.

Pour éviter le travail de ramassage de l’herbe coupée sur le marché, il existe quelques variantes, qui prévoient le compartiment de ramassage ou la fonction de paillage. Dans ce dernier cas, les tiges d’herbe peuvent être laissées sur la pelouse, car la tonte les émiette finement et étant très petites. Elles se dégradent rapidement en se transformant en humus.

Les tapis en herbe précieuse, composés d’herbes plus fines comme l’Agrostis dont la hauteur idéale est comprise entre 1,5 et 3 cm, auront besoin d’une tondeuse à gazon équipée d’une lame hélicoïdale. Il est bon de se rappeler que si vous achetez une tondeuse à gazon avec ce dernier type de lame, vous devrez faire plus de travail, car la fréquence de coupe sera plus élevée. On les trouve généralement sur le marché avec une poussée manuelle, même s’ils sont alimentés ou éclatés.

La coupe du manteau d’herbes

La coupe régulière du gazon est fondamentale pour diverses raisons. Il est toujours conseillé de couper l’herbe un peu et souvent plutôt que tout en même temps : la fréquence élevée de la coupe. En effet, elle stimule la croissance des herbes et les rend plus agréables à marcher, plus belles à l’œil et surtout plus épaisses.

Il est clair que si en automne et en hiver les opérations de fauchage sont pondérées si nécessaire. Pendant la période printemps/été où l’exposition à la lumière est plus importante, le gazon poussera plus vite et il faudra donc intervenir plus souvent.

Pour chaque opération de fauchage, il est bon de raccourcir la tige d’environ deux tiers : vers le milieu de l’été, il est possible de laisser l’herbe un peu plus haute, car elle résiste mieux aux périodes de sécheresse.

Les règles à suivre pour entretenir son jardin : tondre la pelouse

L’audition a un grand impact sur la beauté et la santé du tapis vert, et il y a quelques règles de base qui doivent être strictement respectées:

  • Ne tondez jamais la pelouse lorsque le sol est encore humide, mais pas lorsqu’il est trop sec.
  • Le moment idéal de la journée est l’après-midi, à partir de 17 heures.
  • Les lames doivent toujours être parfaitement tranchantes, surtout s’il s’agit de lames horizontales (tondeuse rotative).
  • Plus la coupe est imprécise, plus les feuilles apparaîtront effilochées, laides et attaquables par des sports fongiques;
  • Par rapport à l’intervention précédente, il serait bon de changer le sens de la cisaille, de préférence perpendiculaire à la précédente.