Le jardinage ne se repose pas en hiver comme la nature, par contre. Même pendant la saison la plus froide, le sol fleurit. En effet, il existe des fleurs qui résistent aux basses températures, qui fleurissent même pendant cette période et avec lesquelles vous pouvez décorer votre jardin d’hiver ! Voyons ensemble quelques fleurs d’hiver résistantes au gel que vous pouvez également planter sur le balcon.

Les plantes semi-résistantes au gel

  • Le cyclamen

Le cyclamen est la fleur d’hiver la plus connue. Sa couleur unique rappelle les soies orientales, et c’est de ces terres qu’il provient. Ses fleurs fleurissent de septembre au printemps et ses tons de couleur vont du rose au rouge. Les fleurs se fanent et tombent généralement en juin, après cette phase, il faut faire attention à ne pas abandonner la plante. Les feuilles vertes et épaisses sont le signe que la plante est toujours vivante.

Le cyclamen n’a pas besoin de beaucoup d’eau, mais attention à ne pas laisser le sol trop sec. Bien que ce soit une plante d’hiver, il est nécessaire de protéger le cyclamen des températures froides et des gelées en le retirant à la maison.

  • Camelia

Le camélia est aussi une plante hivernale qui vient de l’Est. Elle fleurit entre novembre et mars et est une plante vivace qui supporte très bien le froid. Comme pour le cyclamen, il doit cependant être protégé du gel, en le couvrant au moins pendant la floraison. Dans la culture du camélia, l’aspect le plus important à évaluer est l’environnement de culture. En fait, vous devriez choisir un endroit à moitié ensoleillé et bien abrité du vent pour éviter d’endommager la plante. Arrosez le camélia tous les jours pendant les mois chauds, en hiver il suffira de l’arroser seulement quand le sol est trop sec. Évitez d’utiliser l’eau du robinet si elle est excessivement calcaire et préférez l’eau de pluie.

Dans le langage des fleurs, le camélia symbolise l’estime, l’admiration et la beauté parfaite non exhibée. La raison de cette attribution réside dans ses fleurs qui ne perdent pas de pétales, donnant une idée de solidité.

Les bonnes plantes pour un jardinage hivernal

  • Harry

Le houx est le symbole de l’hiver par excellence. Ses baies rouges décorent les maisons et les tables pendant la période des fêtes. Ces « fruits » ne naissent que du spécimen femelle de houx flanqué d’un spécimen mâle. Ce n’est pas vraiment une plante mais un arbuste, le protagoniste incontesté du jardin d’hiver.

Pour la cultiver correctement, il faut lui assurer une exposition maximale au soleil et, pendant les saisons chaudes, des arrosages abondants, réguliers et pas trop fréquents. On pense que le houx est une plante porte-bonheur, car il était utilisé dans les rituels de célébration du solstice d’hiver. Le houx est également sacré dans de nombreuses traditions où il est ritualisé pour se protéger des sorts et pour parer aux influences négatives.

  • Perce-neige

Le perce-neige est la première fleur à apparaître à la fin de l’hiver lorsque la terre est encore souvent recouverte d’une fine couche de neige. Dans la religion chrétienne, elle est appelée « Cloche de la Chandeleur », du nom de la récurrence dans laquelle elle est utilisée pour orner les autels. Le perce-neige résiste aux températures les plus froides, même en dessous de zéro, sans être endommagé ; il est également appelé « étoile du matin » en raison de sa floraison précoce par rapport à tout autre spécimen saisonnier.

C’est une fleur en forme de cloche formée de trois délicats pétales blanc laiteux. La légende raconte qu’après avoir été expulsés du paradis terrestre, Adam et Eve ont erré dans un pays sombre et froid jusqu’à ce qu’un ange, impitoyable devant la douleur d’Eve, fasse éclater des flocons de neige qui se sont transformés en fleurs dès qu’ils ont touché le sol. Depuis lors, le perce-neige est également considéré comme un symbole de vie et de confiance.

  • Winterrica

Nous ne pouvons simplement pas exclure Erica parmi les plantes d’hiver. C’est une plante à feuilles persistantes qui ne fleurit qu’en automne et en hiver. Il s’agit en particulier de la variété « Gracilis », reconnaissable à ses feuilles en forme d’aiguille d’un vert profond. Ses fleurs sont si résistantes qu’elles restent sur la plante jusqu’à la fin de l’hiver. Erica est très facile à cultiver et aime les environnements frais et bien aérés. En été, elle doit donc être déplacé à l’ombre pour ne recevoir tout au plus que la lumière des quelques heures du matin. La plante doit être constamment mais modérément arrosée. Comme les autres plantes d’hiver que nous avons mentionnées, elle ne supporte pas l’eau calcaire et a besoin d’être arrosée avec de l’eau de pluie ou de l’eau déminéralisée.

Dans les temps anciens, la bruyère était considérée comme une plante magique et servait à fabriquer les balais nécessaires au nettoyage des temples ainsi qu’à produire du bois de chauffage pour cuire le pain des rituels sacrés.

  • La rose de Noël

La rose de Noël, ou plus précisément l’hellébore, est une plante vivace très rustique. La plante pousse en touffe avec des feuilles et des fleurs déchiquetées qui rappellent les roses de brousse : blanc marqué de rose ou de violet, parfois tacheté de vert au centre. Elles fleurissent autour de décembre et janvier, si les conditions météorologiques sont favorables. C’est en fait une plante très délicate qui nécessite d’être plantée dans un sol ressemblant à un sous-bois, qui ne peut être recréé que par le paillage. Une fois arrangées, les roses de Noël ne sont pas très exigeantes et ne nécessitent pas de soins particuliers. Elles se développent et fleurissent au même endroit pendant de nombreuses années. Faites attention, pendant la première année, à les arroser régulièrement.