De plus en plus de jardiniers se tournent vers la permaculture. Dans cette optique, choisir des plantes indigènes permet aux paysages développés de coexister avec la nature, plutôt que de lui faire concurrence. De plus en plus, les jardiniers choisissent des plantes indigènes. Les avantages de l’aménagement paysager indigène alimentent un mouvement de jardinage qui dit « non » aux pesticides et aux engrais et « oui » à la biodiversité et crée des paysages plus durables. Les jardiniers débutants et professionnels se tournent vers l’aménagement paysager autochtone pour gérer les eaux pluviales, réduire l’entretien et promouvoir la conservation des plantes et de la faune.

Pour moins d’entretien

aménagement paysagerComparativement aux pelouses et aux plantations d’arbres, d’arbustes et de vivaces en paillis, les paysages plantés avec des plantes indigènes appropriées nécessitent moins d’entretien. Ils ne nécessitent qu’un arrosage minimal (sauf pendant les périodes d’établissement et de sécheresse) et n’ont pas besoin d’engrais chimiques ou de pesticides. Les caractéristiques des plantes indigènes qui réduisent l’entretien comprennent :

  • Longévité : des plantes qui vivent de nombreuses décennies
  • Intérêt trois à quatre saisons : des plantes qui séduisent la plupart de l’année
  • Conditions variables : plantes qui tolèrent un large éventail de conditions de lumière et d’humidité.
  • Petites et compactes : plantes qui sont à l’échelle avec un espace donné
  • Élimination des mauvaises herbes : plantes qui poussent en groupes denses et éliminent les mauvaises herbes.

Créer un habitat faunique

Un jardin de plantes indigènes ou une grande plantation avec une diversité d’arbres, d’arbustes, de vivaces et d’herbes fournit de la nourriture et un abri aux insectes, aux oiseaux, aux amphibiens et aux mammifères pendant toute la saison de croissance. Laisser les têtes de semence et la structure des plantes tout au long de l’hiver permet à de nombreuses créatures de continuer à se nourrir et à s’abriter et leur donne l’occasion d’observer la nature de plus près. Pour souligner l’importance des plantes indigènes pour les oiseaux, presque tous les oiseaux terrestres nourrissent leurs jeunes insectes. Les plantes indigènes fournissent de la nourriture aux insectes et les insectes fournissent de la nourriture aux oiseaux. Sans insectes, nous n’aurions pas d’oiseaux.

Possibilités d’éducation

Les jardins de plantes indigènes offrent d’innombrables possibilités d’apprentissage sur les cycles saisonniers, la faune et les cycles de vie des plantes. Des espaces tranquilles à l’extérieur peuvent être utilisés pour des cours d’art et de lecture. Les sujets relatifs à l’environnement et à la conservation sont mieux enseignés en plein air.

Pour un sentiment d’appartenance

Les gens qui ont vécu à un endroit pendant un certain temps développent des images de leur maison qui créent un sentiment d’appartenance et de familiarité. Beaucoup de gens ont reconnu ce lien sincère avec la nature, et on l’appelle souvent « sentiment d’appartenance ».

Pour l’embellissement

Les fleurs sauvages indigènes, les vignes à fleurs, les arbustes et les arbres offrent une grande variété de couleurs, de textures et de formes pour créer des expositions saisonnières dynamiques. Les graminées ont des fleurs et des têtes de graines intéressantes et une couleur jaune-orange à l’automne. Les arbustes et les arbres ont une couleur automnale et des baies qui persistent jusqu’en hiver. Le choix d’un large assortiment de plantes assure un intérêt saisonnier, avec l’avantage d’attirer des oiseaux, des papillons et des insectes colorés.