Quand faut-il rempoter une plante d’intérieur ?

Souvent, il suffit d’un bref coup d’œil dans le pot de la plante d’intérieur pour savoir quand elle doit être rempotée.

Vous devez accorder une attention particulière à la racine de la plante Lorsque la motte de terre déplace environ un tiers du sol, les racines émergent déjà de la surface du sol ou poussent à travers les trous de drainage : il est alors temps de rempoter la plante.

Mais le terreau peut également donner une bonne indication de la nécessité ou pas de rempoter la plante. Si la terre n’emmagasine presque pas d’eau et sèche rapidement, ou si l’eau d’arrosage s’accumule, il faut alors la remplacer dans le pot.

Il faut également rempoter la plante si le rapport entre la taille du pot et la plante n’est plus adapté, cela peut affecter la stabilité de la plante.

Fréquence et période idéale de rempotage

La meilleure fréquence est de rempoter votre plante tous les deux à trois ans. Le printemps est idéal pour cela, car la plante bénéficie de beaucoup de lumière et la phase de croissance a lieu à cette période. En juin au plus tard, vous devriez avoir rempoté votre plante d’intérieur.

Il faut toutefois noter que les périodes de dormance de la plante sont individuelles. Pour les plantes qui fleurissent en hiver, l’automne serait donc idéal pour le rempotage. Il permet de faire des recherches et d’observer les exigences particulières de votre plante. Sinon, vous risquez que la plante commence à pourrir.

Mais il faut aussi tenir compte de l’âge de la plante. Les jeunes plantes doivent généralement être rempotées environ une fois par an. Si la plante a déjà atteint sa pleine maturité, vous devez lui donner plus de temps.

Choisir la bonne taille de pot

Assurez-vous que le nouveau pot n’est que deux à quatre centimètres plus grand que l’ancien. Si le nouveau pot est trop grand, les racines ont trop de place. Cela signifie que la plante ne recommence à pousser que lorsque les racines remplissent le pot. De plus, il peut arriver que le sol stocke trop d’eau et que la plante commence à pourrir.

La phase de rempotage

D’abord, vous devez libérer la plante du vieux pot. Essayez soigneusement de sortir la plante du récipient. Si nécessaire, tapotez légèrement les côtés du pot pour ameublir la terre.

Ensuite, détachez soigneusement le terreau de la motte avec vos doigts. Vérifiez et enlevez les racines séchées si nécessaire.

Remplissez ensuite un peu de matériau de drainage puis une couche de terreau dans le nouveau pot. Placez la plante au milieu du pot et remplissez-le de terre. Pour éviter les cavités, vous pouvez taper doucement le pot sur une surface plus dure de temps en temps pendant le remplissage. Dès que le pot est rempli de terre, pressez la terre avec précaution.

Enfin, vous pouvez arroser la plante. Ne pas placer la plante en plein soleil après le rempotage, car celui-ci peut être agressif pour les plantes. Vous devez également attendre, pour mettre de l’engrais, que les racines se soient consolidées.